Comprendre notre forêt tropicale intestinale

Lorsque l’intestin est colonisé par les fausses bactéries, tout le corps en souffre.

L’être humain est une «bactérie ambulante». En effet, le nombre de bactéries sur et dans notre corps excède le nombre de cellules propres au corps humain. Du point de vue de la biodiversité, l’intestin est en quelque sorte la forêt tropicale de notre corps. Les bactéries colonisant notre intestin jouent un rôle important dans notre santé. Elles digèrent les aliments, neutralisent les toxines et contribuent à la production de vitamines. 

Les bactéries que nous portons en nous déterminent si nous restons sains ou tombons malades. Les maladies pouvant se manifester sont des problèmes digestifs, le diabète, voire même une dépression. Au cours des dernières années, le nombre de cas d’inflammations intestinales a considérablement augmenté. Lors d’une telle affection, le système immunitaire du corps se retourne contre notre flore intestinale. Les raisons en sont encore inconnues. 

Andrew Macpherson de l’Université de Bern étudie l’écosystème intestinal dans le but de développer des thérapies à l’intention de patients et de patientes atteints de maladies inflammatoires de l’intestin. Pour ce faire, il collabore avec des mathématiciens et étudie les interactions entre bactéries et système immunitaire moyennant des modèles informatiques. 

Contact:
Andrew Macpherson, andrew.macpherson(at)dkf.unibe.ch, +41 31 632 36 60

Contact

Christa Smith
Communication
Clausiusstr. 45, CLP D 2
CH-8092 Zurich
phone +41 44 632 42 77
fax +41 44 632 15 64 
christa.smith(at)systemsx.ch