Plus malin que le mélanome

Les scientifiques tentent de vaincre le mélanome. À cet effet, ils examinent chaque cellule séparément, dans le but de comprendre comment les mélanomes développent des résistances aux thérapies.

Chaque année, environ 2'500 personnes en Suisse développent un mélanome, un type agressif de cancer, susceptible de se propager très rapidement et d’attaquer d’autres organes en absence de traitement. 

Les cellules cancéreuses sont particulièrement astucieuses. Une tumeur ne consiste pas en un type unique de cellules, mais comprend un grand nombre de classes distinctes de cellules, d’origines différentes et à différents stades d’évolution. Certaines cellules développent des résistances à des médicaments et réduisent ainsi l’efficacité des traitements. 

Olivier Michielin, oncologue médical et bio-informaticien à l’Hôpital Universitaire de Lausanne, cherche à développer des stratégies permettant de défier les mélanomes métastatiques. Avec les méthodes de traitement actuelles, 20 pour cent des patients vivent sans symptômes pendant au moins dix ans. «Nous nous efforçons de rehausser encore ce taux. Avec les projets de recherche actuels, nous pouvons nous attendre, dans un proche avenir, à un taux de 50%, voire plus», explique M. Michielin.

Contact: Olivier Michielin, Olivier.Michielin(at)chuv.ch, +41 21 692 40 53

Contact

Christa Smith
Communication
Clausiusstr. 45, CLP D 2
CH-8092 Zurich
phone +41 44 632 42 77
fax +41 44 632 15 64 
christa.smith(at)systemsx.ch